VACANCES AU MAROC : DIRECTION DAHKLA, LA PERLE DU SUD

shoelifer-dakhla-voyage-maroc-ete-2020

Besoin de s’exiler ? Nous aussi. Dakhla, avec sa lagune et ses dunes de sable à perte de vue, s’inscrit comme le nouvel eldorado des accros aux éléments. Les amateurs de kitesurf, mais pas que. Entre désert et océan, la perle du sud est certainement l’étape la plus spectaculaire de notre carnet de voyage marocain. Panoramas à couper le souffle, écolodges précieux et expériences inédites : un paradis aux allures de bout du monde pour déconnecter – pour de vrai – cet été. Nos adresses.


 

On y est arrivés. Le grand sud, aux portes du désert. Après Tétouan, Chefchaouen, Imsouane, Asilah, Essaouira ou encore Ifrane, on a poussé le voyage jusqu’au bout du rêve. Direction Dakhla donc. Le petit village de pêche situé à 1600 km de Casablanca, tout au sud du royaume, est, depuis une dizaine d’années, une destination incontournable pour les mordus de sports de glisse. Car Dakhla, c’est un bras de sable et un lagon exposés aux quatre vents, qui permettent de faire s’envoler tous les kitesurfeurs du monde entier. Mais pas seulement. Ecolodges haut de gamme et surf camps de luxe ont petit à petit transformé la région en hotspot pour voyageurs en quête de relaxation. Avec sa profonde baie, aux eaux turquoises protégées de la houle atlantique et bordées par ses célèbres dunes blanches, Dakhla invite au lâcher prise et dévoile quelques escapades nature plutôt insolites. On vous emmène découvrir tout ça. Et surtout, on prend une petite veste dans ses bagages : s’il fait super beau et que le soleil brille, on n’oublie pas qu’ici, le vent souffle.


On dort où ?

La plus relax : la Crique Nature & Spa

Luxe, calme et volupté, ce sont les trois mots qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on découvre cette adresse privilégiée, nichée en haut d’une falaise surplombant la lagune. Sur place, 15 suites VIP, et 2 suites royales avec terrasse privative et petit bout de plage perso pour admirer au pied du lit la vue imprenable sur l’océan. Après un plouf dans la piscine, on se prélasse sans hésitation sur le lit à baldaquin, les nombreux beds disséminés dans tout l’hôtel ou les cabines de soins du spa. La déco est à l’avenant : zen, avec quelques touches d’inspirations ethniques et des matières naturelles comme le bambou. Of course, ici la pratique du yoga est possible et de nombreuses retraites bien-être sont organisées tout au long de l’année. En bref, l’escale pieds dans l’eau pour vivre Dakhla côté relax.

La Crique Nature & Spa – Avenue Laargoub, Dakhla.
Tél.: +212 666 824 221 – à partir de 1650 DH la nuit avec transfert aéroport, petit déjeuner et dîner compris.


La plus intimiste : Palais Rhoul

Adepte des resorts brandés et des services hôteliers millimétrés ? Passez votre chemin. A l’instar de son grand frère marrakchi, le Palais Rhoul revisite la notion de recevoir autour d’un concept maison d’hôtes chic&chill. Ici, pas de téléphone dans les chambres ou de conciergerie. Dans cet écolodge 5 étoiles au luxe discret de 1200m2, on déambule entre les différentes terrasses qui dominent le lagon (presque) comme à la maison. Puis on prend le temps de respirer, de plonger dans la piscine, et surtout d’admirer les nombreuses pièces déco chinées aux quatre coins du globe. Pour déjeuner ou dîner, direction les deux restaurants de l’établissement qui mettent en avant des produits locaux et frais. Sinon, optez pour le pique-nique “langouste” en bateau. Côté chambres, toujours cette vue imprenable sur la mer avec terrasse rien que pour soi. Et comme on n’est pas venu jusqu’ici pour ne faire que bronzer, on profite aussi des sorties kitesurf ou des sessions de plongée sous-marine, et des nombreux soins du spa. Comme le massage laotien ou le Chi Nei Tsang, un massage du ventre inspiré du Qi Qong qui libère de toutes les énergies négatives… Ambiance hippie-chic assurée.

Palais Rhoul Dakhla – 100, Bd Mohamed V, Dakhla
Tél. : +33 627 229 391 – Entre 1300 et 4500 DH env. la nuit, petit déjeuner compris.


La plus sporty: Océan Vagabond Lassarga

Véritable institution dans la région depuis près de 10 ans, Océan Vagabond est le plus indiqué pour ceux qui recherchent un boost d’adrénaline en vacances. Pourquoi ? Premièrement, on y jouit d’une ambiance décontractée et d’un esprit surf camp rafraîchissant. Mais aussi parce que Océan Vagabond ne présente pas un, mais deux établissements pour vivre la destination Dakhla à fond, autour du kite spirit. Leur mantra ? “No time, no news, no shoes”. Nous on préfère s’installer à Océan Vagabond Lassarga, l’hôtel le plus au sud, à l’extrémité de la péninsule. Face à la mer, dans une oasis de verdure, s’y déploient 31 bungalows privés avec vue – encore une fois – imprenable sur la lagune. C’est cosy, chaleureux et sans prise de tête. L’occasion également de tester les nombreuses activités du complexe grâce à la présence d’une base nautique affiliée Ion Club située à quelques pas de là. Surf, kitesurf, paddle, planche à voile mais également balade en VTT électriques… Tout est possible. Débutants ou confirmés : on prend son courage à deux mains et on se laisse guider par l’escadrille de moniteurs certifiés. Et pour les moins téméraires ? Pas de panique, le studio de yoga casablancais OM Yoga, qui y est également installé, permet de s’adonner à quelques chiens tête en bas, en fusion avec les éléments.

Océan Vagabond – Lassarga, Dakhla
Tél. : +212 671 010 301 –bungalows à partir de 1900DH/la nuit env. en pension complète.


On mange quoi ?

Poissons, tagines marocains et autres grillades sont légion. Mais Dakhla est surtout connue pour être la capitale africaine de l’ostréiculture. Le bon réflexe en y arrivant est donc d’aller gober quelques huîtres fraîches. On va à TalhaMar, un parc à huîtres – restaurant, inséré au cœur de la baie en face d’Océan Vagabond. Résultat ? Sans chichi, ni fioritures, on déguste une cuisine de la mer et des huîtres tout juste sorties de l’eau.

Pour les vegans (et autres amateurs de cuisine healthy), une nouvelle table a également fait tilter nos radars. Le restaurant de la Tour d’Eole, un écolodge qui présente un menu vegan gastro avec vue panoramique sur l’océan. Créé par Kateryna Schanker (une spécialiste de la gastronomie vegan à Londres), le restaurant dévoile des créations revisitées autour de légumes bio issus des petites fermes locales. À la carte : tomates pochées et guacamole ou encore Buddha bowl au quinoa. À tester absolument, les spaghettis « sans pâtes » de courgettes et les raviolis aux betteraves et tofu. Tout un programme. Pour en profiter, il est fortement recommandé de réserver au moins 24h à l’avance car l’hôtel accepte les personnes non résidentes uniquement sur réservation.

TalhaMar – Baie de Dakhla – +212 661 766 014
Tour d’Eole – PK 60 Route d’El Argoub, Dakhla – +212 676 001 852


Un peu de shopping ?

La ville de Dakhla ne dispose pas de médina à proprement parler. Pour découvrir l’artisanat de la région et shopper quelques souvenirs, on se rend donc au petit souk du village pour chiner. Mais attention, celui-ci n’ouvre que le soir à partir de 18h. Bijoux en argent, tissus ethniques, articles en cuir tatoués à l’aide de pigments naturels… On pousse l’exploration un peu plus loin au complexe artisanal qui dévoile 24 boutiques de diverses associations et coopératives. Et puis, surtout, on n’hésite pas à discuter avec les sahraouies pour connaître les secrets de réalisation des cosmétiques élaborés à base de produits naturels.


Le kite surf c’est bien mais sinon… on fait quoi d’autre comme activités ?

Si les sports de glisse règnent ici en maître, il existe de nombreuses activités tout aussi exaltantes à découvrir à Dakhla. Comme les excursions en bateau de Sahara Sailing, une entreprise spécialisée dans les expériences à voile sur la baie. Pour partir à l’aventure sur un catamaran ou apprendre la navigation le temps d’une après-midi par exemple. Avant de –pourquoi pas– explorer la faune et de la flore du désert aux côtés de Dakhla Rovers, une équipe de passionnée qui propose des escapades sur mesure dans les terres. Le bon plan pour observer les flamants roses ou découvrir les piscines naturelles d’eau sulfurée de la région. Plus originale encore, la pratique du golf en plein désert au Royal Golf Dakhla. Histoire d’améliorer son swing avec un parcours inédit de 9 trous sur le sable. Pour tous les golfeurs amateurs ou confirmés, dépaysement assuré.

Sahara Sailor – PK 13, Dakhla – +212 655 050 556
Dakhla Rovers – Hay El Kassam, Rue 13, maison 5, appt 3, Dakhla – +212 636 808 515
Royal Golf Dakhla – PK 28, Dakhla   +212 661 564 745


On y va comment?

Par avion. Avec le déconfinement, les vols ont repris petit à petit leur cadence pour arriver à près de 9 vols par semaine. Comptez environ 2000DH l’aller-retour avec la RAM.

 

Photo © Morad Naim

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.