ESCAPADE GIRLY : LE RIAD DE MADAME À MARRAKECH

shoelifer_riad_marrakech_madame

Aurore Chaffangeon, c’est la tête pensante derrière le magazine Madame à Marrakech. Sa spécialité ? Dénicher –et partager— de bonnes adresses. Et justement, elle dévoile cette année son nouveau bébé : un riad à Marrakech, intimiste et girly pour escapades entre copines (et copains). On vous le fait découvrir en exclusivité. Et on passe aussi le mot à chéri, c’est autorisé.


Un nouveau restaurant à tester à Guéliz, un concept store en vogue ou un palace des mille et une nuits : en feuilletant le magazine Madame à Marrakech (lancé en 2010) on trouve souvent de bonnes idées de sorties, d’escapades et de lieux où poser ses valises, le temps d’un week-end ou plus. Et justement, le Riad by Madame à Marrakech est un endroit lumineux et intimiste, habité de bonnes ondes. Une nouvelle aventure pour Aurore Chaffangeon, la propriétaire, et un nouveau spot dans notre carnet d’adresses marrakchi. “C’est un peu la continuité de ce que je fais finalement. Faire découvrir mes adresses, mon Marrakech à moi, mes coups de cœur, ma déco… C’est vrai qu’à force de sillonner la ville, je connais bien les artisans et les petites adresses du coin et c’est aussi quelque chose que j’avais envie de mettre en avant” explique-t-elle. Forcément, on a eu envie de le découvrir. On vous emmène faire un tour.


Le lieu

Direction le quartier fortifié de la Kasbah, au sud-oued de la médina. Le riad est idéalement situé, puisque à proximité de sites historiques comme les tombeaux saâdiens, et à quelques encablures de La Sultana Marrakech. Ce qui nous a fait plaisir avant même d’y entrer ? Il est accessible en voiture. Du coup, pas besoin de se perdre (avec ses valises) dans les ruelles de la médina pendant une demi-heure. Non, on arrive frais et dispos, et ça on apprécie. Et on découvre, derrière Derb Rahala, une petite impasse à l’ambiance street art, agrémentée de pavés colorés. Voilà, c’est ici.

Vallée Village 970×250


Le riad

Dès la porte d’entrée, le ton est donné. Quelques marches et on se retrouve directement au beau milieu du patio. Première impression : le lieu est ultra lumineux ! Au sol, des carreaux de zellige blancs, sur les murs, des panneaux de stuc sculptés et dans les recoins, des fauteuils chinés qui donnent envie de s’y lover. Mais aussi une jolie table centrale rose poudré avec des chaises en rotins. Et pour accompagner le tout, des bananiers, un olivier et des “oreilles d’éléphant”, disséminés dans tout le riad. C’est sûr, nous voilà arrivés en terre de farniente.


La salle à manger attenante et son coin TV cosy nous confortent dans cette impression. Luminaires en vannerie, doux tapis Azilal ou Boujad dans des tons de rose, fauteuils en cuir tanné par les années… de quoi digérer comme il se doit autour d’un petit verre de thé. On emprunte ensuite l’escalier tapissé de carreaux de ciment fleuris qui permet d’accéder aux coursives et aux chambres du deuxième étage. Portes en bois vert amande, fenêtres et alcôves en minzeh : c’est charmant et franchement reposant.


Enfin, on profite du ciel marrakchi  sur le rooftop du troisième étage. Il abrite un petit salon fuchsia pour prendre le soleil à l’abri des regards, mais aussi un salon couvert pour les réunions au sommet. On retrouve les tonalités rose et terre qui se marient avec bonheur aux zelliges verts typiques des riads traditionnels. Un petit bassin promet des baignades rafraîchissantes pendant les chaudes, très chaudes, journées d’été. Ah et on allait oublier le bar so preppy à tester à l’heure de l’apéro !


Les chambres

Le riad présente 4 chambres pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes. Et on s’y voit tout de suite : tête de lit en tadelakt gris ou beige, draps en lin, alcôves de princesse, tapis colorés et petite salle de bain avec douche et produits Les Sens de Marrakech. C’est douillet et épuré juste ce qu’il faut. Vous l’avez compris, Aurore Chaffangeon est passée pro dans l’art de dénicher les bons accessoires déco. Là un tapis original, ici un tableau d’artiste, des appliques art déco, des couvertures en laine tissées dans une coopérative et, un peu partout, des malles chinées portant le nom de sergents oubliés. Bref, tout se joue dans les détails.


Les services

Petite ou grosse faim ? On s’en remet à l’expertise de Soumia, la dada attitrée du riad qui s’occupe de préparer petits déjeuners, déjeuners et dîners à la carte. Au menu ? Une cuisine marocaine goûteuse et colorée. Tchoutchouka, tagines variés, briouates croustillantes, mais aussi quelques spécialités. Comme les boulettes de sardines enroulées dans du chou, la rfissa, la pastilla au lait ou encore les poires pochées. Et quand Aurore affirme que Soumia “cuisine divinement bien”, on la croit sur parole. Mais s’arrêter au riad de Madame à Marrakech, c’est aussi pouvoir s’accorder une parenthèse bien-être entre copines. Tout a été prévu : une table de massage installée dans une pièce sur le rooftop et un partenariat avec Renaissens, un service de soins à domicile. Massage relaxant, gommage, soin du visage, beauté des mains ou des pieds : on aurait tort de s’en priver, non ?


Notre verdict

Une adresse de charme pour s’offrir une virée au cœur de la médina de Marrakech, comme à la maison. Dans ce petit cocon rose poudré on prend vite ses aises, on se décontracte instantanément. Idéal pour se retrouver entre filles après une longue semaine chargée, mais on vous l’a dit les hommes, peuvent également être de la partie. Seulement s’ils ont été gentils, of course.`


Infos

PRIX : le riad se loue en exclusivité à 2700DH/ la nuit avec petit déjeuner compris. Comptez 130 DH par personne pour les déjeuners. Les repas du soir peuvent être commandés à l’avance, les massages sont proposés à partir de 300 DH.

Pour plus d’informations ?

Direction la page Instagram ou en appelant directement le +212 661 084 341.

 

Photo(c) Alexandre Chaplier.

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés