POURQUOI LES BIJOUX CARTIER SONT-ILS (SI) ICONIQUES ?

bijoux cartier

Un rond bleu, un carré aux angles arrondis, un clou… parfois, il suffit de peu pour devenir une icône. La preuve avec les sept bijoux Cartier mis à l’honneur dans “La Culture du design”, dernière campagne de la maison de joaillerie française. Pour l’occasion, Shoelifer revient sur ce qui fait l’essence de l’esthétique Cartier (ou non). Et sur ce qui rend ses pièces (si) iconiques et, disons-le sans détour, tellement désirables. 

Panthère, Tank, Trinity, Juste un clou, Santos, Love et Ballon Bleu. À marque iconique, designs emblématiques. Obviously. Après la gamme n°1 de Chanel Beauty, c’est au tour du “joaillier des rois et roi des joailliers”, a.k.a Cartier, de figurer dans notre série “saga des marques”. Qu’il s’agisse de ses bracelets, de ses bagues, ou de ses montres-bijoux, les créations originales de la maison française continuent de séduire les amateurs de belles pièces horlogères et joaillières à travers le monde. Pour preuve, le bracelet Love est le plus recherché du web. Mais qu’est-ce qui fait réellement le charme – et du coup, la désirabilité – des bijoux Cartier ? Plongée dans les coulisses de cette véritable fabrique à objets cultes. 


UN DESIGN INTEMPOREL…

Si les bijoux Cartier continuent de s’arracher aux quatre coins du monde, c’est parce que son fondateur Louis-François Cartier (en 1847), et ses descendants (notamment son petit-fils Louis, qui nomme sa maîtresse Jeanne Toussaint directrice artistique de la maison en 1933 : elle y restera jusqu’en 1970), mais aussi les designers qui se succèdent à la tête de la création, ont réussi le tour de force de concevoir des objets au design intemporel. Les modèles phares de la marque sont ainsi réinterprétés au fil des décennies, preuve de leur succès et marque incontestable de leur entrée au panthéon des objets de luxe iconiques.

Ces modèles contribuent d’ailleurs à graver dans la rétine des consommateurs la “touche” Cartier, qui est devenue au fil des ans un véritable signe extérieur de reconnaissance. Prenons la montre Santos, par exemple. Cette dernière a été créée en 1904 par Louis Cartier pour l’aviateur Alberto Santos-Dumont qui souhaitait pouvoir consulter l’heure tout en pilotant. Elle est considérée comme la toute première montre-bracelet moderne. C’est donc un séisme qui se produit dans l’univers de l’horlogerie, reléguant rapidement au placard les montres à gousset que les hommes conservaient dans la poche de leur veston. Mieux encore, cet objet culte (et révolutionnaire) possède déjà les éléments qui constitueront la signature de la maison : un carré aux angles arrondis, des vis apparentes (qui étaient jusqu’ici traditionnellement cachées en horlogerie), des aiguilles en acier bleui, un cadran signé, une couronne de remontoir à sept pans… Cartier vient de faire entrer la montre dans la modernité. 

bijoux cartier

Voir aussi : LOVE IS ALL : BELLUCCI, FARAHANI, COLLINS, LES ÉGÉRIES DE CARTIER CÉLÈBRENT L’AMOUR EN CHANSON


… ET CODIFIÉ

Recherche de l’épure, maîtrise de la ligne, précision du trait, harmonie des proportions, éloge de la courbe, détails précieux… les bijoux Cartier ont tous les mêmes codes esthétiques. La bague Trinity, créée en 1924, et qui fait s’entrelacer trois anneaux d’or rose, jaune et gris, dans un jeu d’emboitement, en est un exemple parfait. La courbe est ici magnifiée et le bijou, avec ses trois anneaux mobiles, semble d’une simplicité absolue alors qu’il n’en est rien puisque les trois éléments sont spécialement agencés pour pouvoir rouler sur le doigt. Et avec les créations Tank, Panthère, Pasha ou encore Ballon Bleu, l’esthétique Cartier va peu à peu devenir reconnaissable entre mille. D’ailleurs, les plus grands musées internationaux – le British Museum de Londres, le Metropolitan Museum of Art de New York ou encore le Grand Palais à Paris – ont mis à l’honneur le style Cartier. Le musée des Arts Décoratifs de la capitale française consacre d’ailleurs actuellement une exposition à “Cartier et les arts de l’Islam, aux sources de la modernité”.

bijoux cartier

Lire aussi : LA NOUVELLE PASHA DE CARTIER, LA MONTRE ICONIQUE DU PACHA EL GLAOUI DE MARRAKECH


 …MAIS POPULAIRE

En passant des boutiques de luxe feutrées des capitales internationales aux salles d’exposition des musées, la marque a réussi à démocratiser son esthétique, sans jamais perdre de sa valeur. Il y a quelques années déjà, nous avions conduit une interview exclusive avec le gardien du temple, le garant du style Cartier, Pierre Rainero, directeur de l’image et du patrimoine de la Maison. Il nous expliquait comment et en quoi les bijoux Cartier sont uniques. Et surtout magnifiés par le symbole ultime de plaisir : la boîte rouge. L’histoire d’une épopée extraordinaire… 

Voir aussi : POURQUOI LA NOUVELLE COLLECTION CLASH DE CARTIER EST UN MUST-HAVE


L’EXTRÊME QUALITÉ DE LA FAÇON 

Marque emblématique du luxe horloger et joaillier, la maison aux deux C entrelacés est victime de son succès et ne peut échapper au phénomène de la contrefaçon. Si Cartier parvient à vendre environ 40% de ses montres dans ses propres boutiques, ce qui est un phénomène rare, les modèles tant désirés sont néanmoins rapidement copiés et mis en vente. Et c’est bien évidemment l’extrême qualité de la façon des bijoux originels qui permet de les distinguer des faux. Alors comment reconnait-on un vrai bijou Cartier ? Au-delà de la préciosité des matières et des codes esthétiques que l’on a détaillés plus haut, il faut bien sûr s’intéresser à la signature de la maison, présente sur tous les modèles, et au numéro de série du bijou que vous avez en votre possession. Pour en avoir le cœur net, nous vous recommandons vivement de vous rendre en boutique, le jour où vous voudrez craquer pour un des modèles iconiques de la marque. 

bijoux cartier

Cartier Casablanca
Place des Nations Unies.
00 212 (0) 5 22 43 12 12

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés