HOT SPOT BEAUTÉ : L’INSTITUT CASABLANCA CHANGE D’ADRESSE… ET S’OFFRE UNE NOUVELLE JEUNESSE

Hot spot du cheveu, de la beauté, du bien-être et pas que, L’Institut Casablanca change d’adresse. Après 10 années dans le quartier Racine, Ingrid, la maîtresse des lieux, lui a refait une jeunesse tout près de là. Entre nouveau décor et nouveautés, Shoelifer vous invite à faire le tour du propriétaire.

Si l’Institut Casablanca a pris ses nouveaux quartiers dans un écrin bien plus grand, plus aérien, plus lumineux, et au passage un sacré coup d’éclat, on s’y sent toujours chez soi. Exit le taupe, les spots et les robustes étagères en acier. Place au blanc immaculé, aux luminaires en verre Tom Dixon et à de fines étagères en étain et verre pour présenter des marques très prisées comme les produits capillaires Davines ou la ligne de soins bio Dr Hauschka.

L’une des grandes nouveautés, c’est le corner bar, à gauche, dès l’entrée. Entre bois blond et carrelage blanc, vous pouvez désormais vous y poser à midi pour grignoter les en-cas green et bio concoctés par Epure, siroter à tout heure un jus détox ou prendre un thé en attendant votre rendez-vous.

Photos par Lamia Lahbabi

En face, vous (re)trouverez la boutique de prêt-à-porter dédiée aux créations MadeIngrid, ses sacs et ses bijoux boho chic . Et un peu plus loin, le coin pédicure-manucure, ses esthéticiennes aux petits soins et ses fauteuils ultra-cosy (on a déjà vu des clientes s’y endormir, si si). Quant à l’espace d’esthétique et de massage, il comprend désormais 6 cabines de soin, une salle dédiée à la couleur et au shampoing (en carrelage métro noirs) et un espace d’attente avec de jolis fauteuils club en cuir.

Last but not least, entre ces deux espaces vous découvrirez l’espace cheveux. Articulé autour d’un bel îlot central en bois et étain, c’est ici qu’Ingrid vous invite désormais à prendre place (12 au total) pour une coupe, un brushing, ou le fameux “Flash” dont elle a le secret : un effet de fini blond sur les longueurs accentué sur les pointes, qui illumine autant vos cheveux que votre visage. Si vous ne l’avez encore jamais testé, n’hésitez pas à demander un diagnostic.

Beauté, bien-être, mode et maintenant fooding… avec ce nouvel Institut Casablanca, Ingrid réinvente le classique salon de coiffure. Et connaissant le personnage, elle ne devrait pas en rester là. Pour vous donner un avant-goût mais sans vouloir tout spoiler, celles qui seraient tentées de se faire tatouer savent déjà où venir.
16, rue Abou Hayane Gharnati, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 99 69 07.

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.