LA VIE PLURIELLE DE KHADIJA DINIA

Journaliste / styliste du magazine Plurielle / passionnée de mode, d’automobile et de voyages, Khadija Dinia alias Didije la touche-à-tout rayonne. Le sourire bienveillant et l’énergie débordante de cette maman, femme, fille, boss sont contagieux, présageant un futur tout aussi populaire à son aventure du moment. Retour en 5 qualificatifs sur la personnalité de la Red’Chef du tout nouveau Plurielle.ma .

LA VISIONNAIRE
Avec Maria Chraïbi (Rédactrice en Chef), vous avez lancé le magazine marocain gratuit Plurielle en 2006. Quand l’idée d’une version digitale a-t-elle germé dans ta tête ?
À l’époque, pour le lancement de Plurielle, nous passions des soirées entières à imaginer les rubriques du magazine. 10 ans plus tard, nous voilà sur Internet. Mais je t’avoue que l’idée de lancer un site féminin me « turlupinait » bien avant Plurielle… Je t’avoue aussi que beaucoup de choses sont inédites pour moi. Le ton, la réactivité, le traitement de l’information en instantané, les normes d’écritures… tout cela diffère de la version papier et je travaille dur pour intégrer ces nouvelles règles propres au web!

L’AUTODIDACTE
Tu as appris le journalisme sur le tas. Pourquoi avoir choisi ce métier ?
Ce n’est pas moi qui ai choisi ce métier; c’est plutôt lui qui m’a choisie. J’ai d’abord été recrutée par le département commercial d’un magazine féminin marocain mais j’ai très vite compris que ma place était à la rédaction. J’en ai parlé au Directeur de la Publication et il m’a proposé d’intégrer le département Mode. J’ai fait mon petit bonhomme de chemin, j’y ai appris les rouages du journalisme et je me suis ensuite inscrite dans une école de mode pour renforcer mes connaissances. Quand l’aventure Plurielle s’est présentée, j’ai pu donner libre cours à mes deux passions : le stylisme photo et l’écriture.

L’AVENTURIÈRE
Après toutes ces années, as-tu toujours la passion du journalisme ?
Je pense avoir fait le tour de la question côté papier. Aujourd’hui, j’ai envie de décliner la mode sur un nouveau format qui permettra aux internautes de découvrir leur shopping en ligne. Je souhaite aller vers les autres et pouvoir aider les plus jeunes à mettre en avant leurs talents à travers notamment, une nouvelle rubrique qui s’intitule « À vos plumes ». L’information en direct, c’est ce qui me plaît le plus. Ça me fait vivre au présent et j’aime ça.

LA PRAGMATIQUE
Qui t’inspire ?
Je pourrais facilement penser à des personnes célèbres qui portent une vision mais j’ai envie de te dire que mes vrais modèles dans la vie sont d’abord les gens que je côtoie ; ceux que j’admire pour leur courage et leur humanisme, ceux qui malgré leurs problèmes voient toujours un beau ciel bleu. Je pense en particulier à mes parents qui m’ont transmis ces valeurs-là, qui me sont utiles au quotidien. Je pense en fait à ceux qui se battent pour un monde meilleur et qui y croient sincèrement, à toutes ces personnes qui ont croisé ma vie et qui l’ont marquée positivement. C’est à eux que j’aimerais ressembler.

LA PASSIONNÉE
La devise de Plurielle c’est « Le magazine qui s’offre aux femmes ». Didije qui s’offre à ses lectrices, ça donne quoi?
Ça donne une Didije hyper ultra-méga-occupée et connectée qui doit en même temps apprendre à gérer son temps pour profiter un peu plus de son chéri, de ses enfants et de ses parents !

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.