COLLECTIONS CROISIÈRES : 6 COUPS DE CŒUR À METTRE DANS SES VALISES

Une collection croisière est en elle-même une invitation au voyage et à l’évasion. Ces collections, qui avaient à l’origine pour objectif d’offrir aux riches clientes fuyant l’hiver une ligne de mi-saison, ont, en plus de leur versatilité, l’avantage de rester près de 6 mois en boutique. Dior, loin de faire exception à la règle, nous a séduit avec une collection croisière 2019 aussi belle qu’inspirante. Voici nos 6 pièces préférées de la Cruise Dior 2019 : on les mettrait bien dans nos valises, ou, à défaut, dans nos placards, tout simplement.


Dès leur arrivée en boutique courant novembre, les collections croisière – appelées aussi “resort” ou “cruise”, font fureur. Plus qu’une “niche”, elles ont désormais une place de choix parmi les diverses collections, et leur présentation à la presse et aux client(e)s est tout aussi soignée que les classiques automne-hiver ou printemps-été. Ainsi, à Chantilly, le 25 mai 2018, Maria Grazia Chiuri offre un spectacle époustouflant pour présenter sa 3e collection croisière pour Dior. Sous la pluie, la météo ayant décidé d’ajouter sa touche à l’évènement : un show équestre mettant en scène les Escaramuzas, cavalières mexicaines à qui la directrice artistique rend hommage dans la collection.

C’est alors que le it bag Saddle (sac selle), icône des 90’s, fait son grand retour. Avec lui est présenté un vestiaire féminin-masculin romantique, souligné par la dentelle de Chantilly, composé de jupes longues en tulle, de vestes cintrées soulignant le galbe des hanches, – plus connues sous le nom de vestes Bar, qui ont fait la célébrité de la maison en 1947– , de longues chemises blanches en coton japonais qui se marient à des pantalons plus près du corps portés avec des cavalières nouvelles générations, entre la ranger et le brodequin. Bref, le nom “Diorodeo” prend tout son sens. Côté accessoires, on retrouve des chapeaux en raphia rehaussés d’une bande de dentelle, des ceintures de 12 cm de largeur qui font écho au Saddle bag (cachant sous un morceau de cuir en forme de selle, une fine pochette où glisser un téléphone), ou encore de grands cabas en toile de Jouy. On retrouve toujours cet hommage au monde équestre et à l’Amazone, icône féministe et libre depuis l’antiquité.

Parmi les 84 silhouettes de la Cruise Dior 2019, nous avons sélectionné 6 pièces intemporelles, pratiques et passe-partout. On les partage avec vous.

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.