ROBES DE MARIÉE : LES TENDANCES 2019 ET LES ADRESSES

Il y autant de styles de robes de mariée que de mariées, chacune la veut unique, à son image. Vous êtes à la recherche de votre robe blanche? Que vous comptiez la garder précieusement pour la montrer à votre fille ou que vous préfériez la louer pour briller le grand soir, nous avons les bonnes adresses. Des créateurs à l’instar de Said Mahrouf ou Houda Serbouti aux boutiques spécialisées en passant par la location, voici 6 adresses, 6 coups de cœur pour trouver la robe de votre vie. Avec, au cas où vous seriez en manque d’inspiration, notre sélection de tendances.

LES TENDANCES 2019

Onirique

De gauche à droite: Sandra Mansour – Jenny Packham – Elie Saab. Printemps Été 2019.

Elles font penser au Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, aux robes des contes de fées. Mais elles sont bien réelles : avec de beaux volumes, des broderies, des matières aériennes, ce sont les robes que l’on s’imagine porter depuis la tendre enfance.

 

Rétro revisité

Les années folles et leurs plumes, les années 40, plus sages, mettant à l’honneur la dentelle française, puis le glamour des fifties avec une touche de strass, des voiles qui laissent deviner les formes, une épaule nue… La pudeur s’estompe pour laisser place à la féminité exacerbée.

De gauche à droite: Ralph & Russo – Zuhair Murad – Oscar de la Renta. Printemps Été 2019.

Minimalisme architectural

La géométrie au service de la Couture : quand la simplicité rejoint l’ingéniosité et cache subtilement les complexités de robes architecturales.

De gauche à droite: Viktor & Rolf – Balmain Haute Couture – Ralph Lauren. Printemps Été 2019.

OÙ TROUVER LA ROBE QU’IL VOUS FAUT ?

Sur mesure :

Said Mahrouf : On l’aime pour ses créations architecturales, modernes, reconnaissables entre mille. L’ADN de Said Mahrouf ? Le minimalisme chic. Le petit plus ? Vous pourrez bouger aisément dans votre robe, et danser toute la nuit sans souci.
Sur rendez-vous : [email protected]

Siham Sara Chraibi : Créatrice de robes du soir avant de se mettre au caftan, Siham Sara Chraibi est l’emblème marocain du retro revisité. On va dans son atelier lorsque l’on recherche du plissé soleil, de la broderie de Lunéville ainsi que d’autres techniques utilisées par le célèbre atelier de broderies d’art Lesage en France.
Sur rendez-vous
Tél.: +212 6 23 89 57 75

Houda Serbouti : Le Liban peut se targuer d’avoir Elie Saab, nous avons Houda Serbouti. Dans le dictionnaire de la mode marocaine, on la retrouve à G, comme Glamour. Des strass, des paillettes, des robes près du corps. Le tout, avec chic.
Sur rendez-vous
Tél.: +212 6 61 68 72 56

Les boutiques:

Un soir une robe: Le site spécialisé en location de robes du soir de créateurs propose aussi des robes de mariée. D’ailleurs, rien ne vous empêche de choisir une robe du soir un peu décalée qui passera parfaitement, le jour J.
Bd d’Anfa, Casablanca.
Tél. : +212 6 76 83 45 67
www.instagram.com/unsoir_unerobe

Pronovias: Une large sélection de robes blanches (mais aussi du soir, pour vos demoiselles d’honneur ou invitées, par exemple) que l’on vous aidera à choisir selon la silhouette (sirène, évasée, princesse), le style (bohème, romantique ou moderne), la forme de décolleté –de la poitrine, du dos, ou des deux. Pareil pour le choix des manches et enfin, of course, du tissu. Il y aura deux essayages avant le dernier, durant lequel la robe sera ajustée sur vous. Attention à stopper votre régime à ce moment là.
Angle rue Assad Ben Zarara et bd. Al Massira Al Khadra, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 98 14 15

Sur un nuage: C’est un wedding planner qui propose aussi des robes de mariée à la location. Comme celles de chez Lotus Thread, une maison new-yorkaise de robes bohème chic. Il faut surveiller les différents arrivages, le mieux étant d’établir les besoins à l’avance lors d’un rendez-vous.
Sur rendez-vous: [email protected]

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.